Votre dermatologue vous a prescrit une biothérapie

Ce médicament, qu’est-ce que c’est ? 

C’est un traitement immunologique de synthèse qui utilise des anticorps d’origine variée.

Il en existe plusieurs familles : les anti TNF alpha, les anti IL 12-23, les anti IL17. Cela permet de changer de traitement en cas de moindre ou d’absence d’efficacité. Certains sont aussi actifs sur le rhumatisme psoriasique. Ces médicaments existent maintenant depuis plusieurs années.

La fréquence de l’administration du produit est variable en fonction du type de médicament, en général plusieurs semaines entre chaque administration du traitement.

Comment agit-il ?                            

Les anticorps vont se fixer sur une cible (récepteur) d’une cellule lymphocytaire responsable du psoriasis. En conséquence, ces cellules lymphocytaires ne vont plus communiquer et cesser de fonctionner.

Ce médicament est-il risqué ?

Comme tout produit de santé, il y a une balance avantages /risques.                                           

On surveillera de façon attentive le risque infectieux et notamment on dépistera la tuberculose avant de donner ce traitement.

Scalp-Psoriasis-400x250[1]

Un bilan biologique vous sera prescrit, une surveillance par votre dermatologue est nécessaire notamment au niveau de votre peau (risque de cancers cutanées).

psoriasis-356429_640

Surtout devant tout épisode infectieux (fièvre supérieure à 38°5) il faudra arrêter le traitement et consulter votre dermatologue.

Ce médicament est-il associé à des interdits ? 

OUI, on ne doit pas se faire vacciner sous traitement par des vaccins vivants (BCG, fièvre jaune, polio buccale, ROR, varicelle).    

Ces médicaments ne doivent pas être pris pendant une grossesse.

Une contraception efficace chez la femme susceptible d’être enceinte est nécessaire.               

La durée du traitement par les biothérapies est très variable.

En effet, le psoriasis est une maladie que l’on soigne mais qui ne guérit pas.

Par contre des périodes de rémission plus ou moins longue peuvent se produire indépendamment des traitements. C’est pour cela que, parfois, on arrête le traitement afin d’évaluer le psoriasis.

Dossier réalisé par des dermatologues référents du Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues

Les
applications
du SNDV

Application SoleilRisk

Application MSTRisk