Les Kératoses Actiniques

Les Kératoses Actiniques

Définitions

  • La kératose actinique, aussi appelée « kératose solaire », est une maladie qui provoque de petites plaques croûteuses, allant de quelques millimètres à quelques centimètres, de couleur rose, rouge ou brune. Elle est causée par une trop grande exposition des zones cutanées aux rayons ultraviolets (UV) du soleil ou artificiels.
  • Généralement, ces lésions sont sans danger et sans conséquence grave mais elles peuvent parfois causer des démangeaisons. Elles peuvent aussi être douloureuses.
  • Cependant, cette maladie, favorisant l’apparition d’un potentiel cancer cutané, notamment du carcinome épidermoïde (CE), nécessite un suivi régulier auprès d’un dermatologue.
  • Pour information, le carcinome épidermoïde, également appelé carcinome spinocellulaire, est la deuxième forme la plus courante de cancer de la peau. Elle se caractérise par une croissance anormale et accélérée des cellules squameuses.

Quels sont les symptômes des Kératoses Actiniques ?

  • Tout d’abord, il est important de préciser que la plupart des personnes qui développent la maladie ne présentent pas de symptômes.
  • Cependant, voici les signes d’avertissement de la Kératose Actinique :
  1. Apparition de taches rugueuses sur la peau
  2. Démangeaisons et brûlures cutanées
  3. Assèchement des lèvres

Quels sont les facteurs qui augmentent les risques d’avoir la Kératose Actinique ?

L’exposition non protégée aux UV

L’exposition non protégée aux Rayons Ultraviolets (UV) du soleil ou du bronzage artificiel est la principale cause de Kératose Actinique. D’où sa localisation au niveau des zones de la peau exposées au soleil. Les personnes qui vivent dans des endroits ensoleillés et qui travaillent à l’extérieur au soleil ont donc plus de chance de développer des KA. Il est à noter que les effets néfastes du soleil sur la peau s’accumulent au fil du temps.

Le type de peau

Les personnes ayant une peau claire ont de fortes chances d’avoir la maladie. LA KA risque de se développer particulièrement chez les personnes ayant des cheveux roux ou blonds, des yeux clairs, des taches de rousseur ou une peau sensible pouvant brûler facilement.

Le système immunitaire affaibli

Les personnes ayant un système immunitaire affaibli à cause de traitements médicaux tels que la chimiothérapie ont également de fortes chances d’avoir la KA.

Avoir plus de 40 ans

Les Kératoses Actiniques s’avèrent être plus fréquentes chez les personnes âgées de plus de 40 ans. En effet, plus on grandit, plus les dommages du soleil s’accumulent et laissent des dommages très importants.

Diagnostic

La Kératose Actinique est une maladie chronique qui ressemble à d’autres maladies de la peau telles que le psoriasis. De manière générale, le diagnostic du médecin est d’ordre clinique. Toutefois, afin d’avoir plus de précision, la biopsie de la peau est recommandée.

Quelle est la complication la plus grave de la Kératose Actinique ?

La complication la plus grave de la KA est le cancer de la peau. Cela se produit quand la lésion kératosique s’attaque au derme ( la couche profonde de la peau ). On parle donc de “épithélioma malpighien spinocellulaire” qui est une forme de cancer. À moins qu’il ne soit traité, ce cancer peut se propager à d’autres parties du corps.

Quels sont les traitements à adopter en cas de Kératose Actinique ?

Selon plusieurs critères dont : le nombre de lésions, leur emplacement, l’âge et l’état de santé général, les traitements peuvent être différents les uns des autres.

  • Tout d’abord, il est possible d’éliminer les lésions cutanées avec la chirurgie. En effet, il existe plusieurs interventions chirurgicales :
  1. Peeling chimique : cette technique consiste à exfolier, grâce à une substance acide, une couche plus ou moins importante de peau.
  2. Curetage et dessiccation : le chirurgien utilise une curette, qui est un instrument en forme de cuillère, pour couper la croissance sur la peau et certains tissus environnants. Le curetage est suivi de l’application d’une énergie électrique pour cautériser l’incision afin d’arrêter le saignement et de tuer toutes les cellules cancéreuses restantes.
  3. Chirurgie au laser : utilisation d’un faisceau pour éliminer le KA.
  4. Cryochirurgie, aussi appelée cryoablation, ablation cryochirurgicale ou cryothérapie : cette intervention a recours au froid extrême (azote liquide ou dioxyde de carbone liquide) pour geler et détruire les cellules ou les tissus anormaux.
  • Ensuite, il existe les traitements « topiques » prescrits par les professionnels de santé lorsque les patients sont atteints de kératose actinique. Ils sont généralement composés de crèmes, gels et solutions topiques.

Note : Pour information, un « médicament topique » ou « médicament à usage topique » est un médicament à usage local, dont le principe actif n’a pas vocation à passer dans le système circulatoire (dans le sang).

  • Enfin, il existe également la thérapie photodynamique cutanée.

Le principe de cette technique repose sur l’utilisation de photosensibilisants pour détruire les cellules cancéreuses.

La thérapie photodynamique (PDT) est particulièrement efficace pour éliminer les lésions sans porter préjudice aux tissus sains.

→ La consultation d’un dermatologue en cas de kératose actinique vous donnera la possibilité de traiter la lésion et de prévenir le cancer de la peau avant son apparition. Lorsqu’elles sont diagnostiquées rapidement, les lésions kératosiques prénéoplasiques peuvent être éliminées avec succès.

Sources :

https://dermato-info.fr/fr/les-maladies-de-la-peau/la-kératose-actinique

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=keratose-actinique

https://www.skincancer.org/international/la-keratose-actinique/

https://cancer.ca/fr/treatments/tests-and-procedures/cryosurgery

https://www.netinbag.com/fr/medicine/what-is-curettage-and-desiccation.html

https://pro.celestetic.fr/fr/peeling-chimique-professionnel/

https://cancer.ca/fr/cancer-information/cancer-types/skin-non-melanoma/treatment/photodynamic-therapy

Les
applications
du SNDV

Application SoleilRisk

Application MSTRisk