Les Kératoses séborrhéiques

Une kératose séborrhéique, qu’est ce que c’est ?

Auparavant on les appelait Verrues séborrhéiques ; on a supprimé le mot verrue ( car les gens pensaient que c’était contagieux) pour le remplacer par Kératose qui veut dire “croûte” en grec.

Il s’agit d’une tumeur cutanée bénigne qui prend la forme d’une lésion en léger relief semblable à une verrue. Sa taille peut varier de quelques millimètres à quelques centimètres. Souvent de couleur beige ( surtout au début) elle devient plus brune puis noire, elle possède un aspect gras et surtout s’épaissit et s’élargit au fil du temps.

Les kératoses séborrhéiques sont le plus souvent localisées sur le tronc, mais peuvent apparaître sur l’ensemble du corps. Elles sont le plus souvent dans les zones de frottement et de transpiration ( sous le soutien-gorge chez les femmes, sur le cou et dans le dos chez les hommes). On peut en voir aussi sur le visage et dans le cuir chevelu. On retrouve pratiquement toujours une origine familiale… Leur surface peut prendre un aspect verruqueux, croûteux et rugueux.

Elles sont indolores au toucher et ne présentent aucun risque de cancer associé, ni de contagion. Elles sont surtout inesthétiques.

Il faut les distinguer des kératoses actiniques, qui sont de petites excroissances rosées ou de la couleur de la peau, au début toutes petites, donnant au toucher un aspect de papier de verre.. Puis elles deviennent plus croûteuses, parfois un peu jaunâtres. Elles apparaissent notamment sur les zones les plus exposées au soleil, comme le visage, la poitrine ou le dos des mains. Elles traduisent un stade précancéreux de la peau. Il peut n’y en avoir qu’une qui va dégénérer , mais comme on ne sait pas laquelle.. il faut toutes les traiter.

Quelles sont les causes ?

Les Kératoses séborrhéiques sont très fréquentes chez les adultes,surtout à partir de 40/50 ans.

Dans certains cas exceptionnels, beaucoup de kératoses séborrhéiques peuvent apparaître d’un coup, avec parfois une taille importante et un développement rapide. Cela peut alors être un syndrome paranéoplasique chez les personnes qui ont un cancer. C’est le signe de Leser-Trélat.

Les traitements possibles

Si certaines kératoses séborrhéiques peuvent disparaître spontanément, la plupart d’entre elles vont rester si elles ne sont pas traitées. Bien qu’elles soient bénignes, un traitement chez un dermatologue peut être envisagé, notamment si elles deviennent irritées et accompagnées de démangeaisons, ou bien dans la plupart des cas pour leur aspect inesthétique. ( la destruction de ces kératoses séborrhéiques se fait le plus souvent à l’azote liquide. On peut aussi utiliser l’électrodessication avec un bistouri électrique, ou vaporiser les kératoses séborrhéiques au laser CO2. Comme c’est juste un problème esthétique et non pathologique il n’y a pas de prise en charge par l’assurance maladie.

Le dermatologue peut proposer un forfait .. pour les traiter..

💡 Il est inutile de les couvrir davantage de crème solaire que le reste du corps.

Aucun traitement préventif n’existe aujourd’hui pour empêcher leur apparition.

Conclusion

Les kératoses séborrhéiques sont parfaitement bénignes et très fréquentes, notamment avec l’âge. Aucun risque de cancer n’est associé. Il existe plusieurs solutions pour traiter ces lésions inesthétiques, mais aucune ne permet de prévenir l’apparition de nouvelles kératoses séborrhéiques.

Sources :

Les
applications
du SNDV

Application SoleilRisk

Application MSTRisk